JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
focus


Xblast et tous les autres...
Par sky

Page 1 sur 2Page : 1 2

Plus que le test d'un jeu, cet article a pour but de vous apprendre à installer plus d'une centaine de jeux gratuits à l'origine, et disponibles pour Linux. Parmi ces jeux, plus ou moins intéressants et plus ou moins bien réussis, se trouvent des petits chefs d'oeuvre dont XBlast fait partie. Ce jeu est un clone de bomberman très évolué et uniquement jouable en réseau, vous aurez donc besoin de deux ordinateurs en réseaux local. Mis à part le fait que ce jeu soit réellement excellent, il a la particularité d'être un peu compliqué à installer et à utiliser, ainsi vous verrez quelques techniques et quelques possibilités du monde Linux. En suivant ce tutoriel, vous devriez être à même d'installer tout les jeux (et logiciels) disponibles chez les pingouins.

Cet article s'adresse aux personnes qui ont tout de même quelques connaissances du Mac et qui ont un accès administrateur à leur machine et une bonne connexion internet. Avant de commencer l'article en live, lisez-le en entier pour vous faire une idée du travail à effectuer et du résultat.

L'installation de cette mine d'or de jeux nécessite une grande phase de préparation et l'installation de programmes majoritairement fournis par Apple, puis par le logiciel qui ici nous intéresse, à savoir Fink.

Note : Une mauvaise utilisation du terminal peut être désastreuse pour la stabilité de Mac OS X, toutes les fonctionnalités données dans cet article sont sans risque pour votre ordinateur, si vous suivez l'article à la lettre, rien ne peux vous arriver. JeuxMac ne pourra être tenu responsable d'un mauvais fonctionnement de votre système, ou d'une maladresse de votre part.

1/ Installation : Developer Tools
La première étape est l'installation des Developer Tools, qui sont les outils de développement d'Apple. S'ils sont installés sur votre Mac, passez directement à la partie 1.2. Si vous avez acheté Mac OS X en boîte, ils seront sur un CD fourni avec le système, si par contre vous avez votre Mac OS en bundle avec une machine et qu'ils ne vous ont pas été fournis, il faudra les télécharger sur internet, vous les trouverez gratuitement sur le site d'Apple, dans la section réservée aux développeurs :

http://developer.apple.com/


A partir de là, il faudra créer un compte (gratuitement) sur le site Apple Developer Connection puis accéder à la partie "téléchargement". Dans cette partie, on sélectionnera Xcode et on commencera le download du fichier (environ 450 Mo). Une fois le fichier entièrement rapatrié sur votre disque, l'installation coule de source : décompression, ouverture du .dmg, installation du paquet. L'installation par défaut suffit pour ce que l'on veut faire.

2/ Installation : X11

Apple, avec Mac OS X, tente de se rapprocher aux maximum de Linux, des outils sont donc disponibles pour lancer des applications à l'origine sous Linux, X11 est l'un des ces outils, pour ceux qui connaissent, X11 permet de lancer des applications réalisés pour X sous Linux. Comme les Developer tools, X11 est disponible gratuitement soit directement dans vos applications, soit sur l'un CD d'installation de Mac OS X, soit sur le site d'Apple :

http://www.apple.com/macosx/features/x11/


Comme d'habitude, pour l'installation, on décompresse le fichier, et l'installation se fait simplement par le paquet. Ce sera notre outil principal par la suite, il se trouve dans le dossier Applications de Mac OS X. Si vous ouvrez l'application installée, vous vous retrouvez avec un terminal Linux. Quelques applications de bases sont installées, comme xcalc, xclock, xterm ou encore xeyes. Pour les tester rien de plus simple, vous tapez le nom de l'application suivie de la touche "Entrée". N'hésitez pas à les tester pour prendre l'habitude de l'utilisation du terminal.

Lorsqu'on lance les applications, le terminal reste bloqué tant que l'application n'est pas fermée, pour quitter l'application il faut appuyer sur Ctrl+c, ainsi vous prenez de nouveau la main dans le terminal. Pour lancer une application tout en gardant la main dans le terminal, il faut ajouter le caractère "&" à la fin de la commande.

Le terminal renvoie l'id du processus lancé (ici, c'est donc xeyes pour ceux qui dorment au fond de la salle près du radiateur), que l'on pourra quitter avec la commande kill, suivie du numéro de l'id du processus.

3/ Installation : Fink

Passons maintenant à l'application qui va permettre d'installer de la manière la plus simple les jeux et applications disponibles : Fink. Fink est un installeur basé sur "apt", l'installeur qui a fait la réputation de la distribution Linux Debian.
Le package est téléchargeable ici :
http://fink.sourceforge.net/download/index.php?phpLang=fr

Ne cherchez pas Fink dans votre dossier Applications, vous ne le trouverez pas, par contre si vous ouvrez un terminal X11 et que vous tapez "fink" dedans le terminal devrait vous répondre ceci.

Pour voir la liste des paquets et les informations disponibles par paquet, le plus simple est d'aller sur le site de Fink et de chercher dans les paquets, pour trouver XBlast, par exemple il suffit d'aller dans le menu Paquets, puis dans le groupe games et enfin en fin de la liste.

4/ Installation : (Facultatif) rxvt

Le terminal fourni par défaut par X11, xterm, n'est pas le meilleur qui soit. On peut en trouver de bien plus agréables à utiliser, nous allons justement utiliser fink pour en installer un autre qui se nomme rxvt, dans le terminal tapez la commande :


fink install rxvt



Apres vous avoir donné le nombre de packages lus en quelques secondes, fink commence l'installation. Un fois le prompt réapparu, vous pouvez lancer la nouvelle application :


rxvt &



Nous voila en présence de notre nouveau terminal.



Si vous préférez ce terminal, vous pouvez le mettre par défaut dans X11, c'est à dire d'avoir rxvt au démarrage au lieu de xterm, il suffit d'aller dans le menu Application de X11 et de choisir customize. Puis dans la colonne "Command" en face de "Terminal", tapez


/sw/bin/rxvt



pour avoir ce résultat

Maintenant, si vous lancez un terminal ce sera un rxvt.

5/ Mise à jour de Fink pour accepter les unstables

Mais revenons à notre but initial, l'installation de XBlast. Lors de notre recherche sur le site nous l'avons trouvé mais que dans une version "unstable". Le terme "unstable" ne signifie pas que l'application plantera mais que ce n'est pas une version finale. Pour avoir fait pas mal de parties, je peux vous dire que l'application est même carrément stable.

Il faut donc faire comprendre à Fink qu'il doit intégrer les versions "unstable" dans les paquets qu'il connaît. Pour cela, il faut modifier le fichier de configuration de fink ; nous allons le faire avec un traitement de texte très connu sous Linux : emacs et les droits administrateur. Attention ici, marquez bien ce que l'article indique et rien de plus. Emacs a l'avantage d'être très complet et d'origine, fourni avec Mac OS X.
Dans votre terminal, tapez :


sudo emacs /sw/etc/fink.conf



puis votre mot de passe administrateur. Le fichier s'ouvre dans le terminal, à la ligne commençant par "Trees" (qui devrait être la quatrième) ajoutez en fin de ligne : "unstable/main unstable/crypto" pour avoir le résultat suivant.


Pour enregistrer, appuyez successivement sur ctrl+x puis ctrl+s. Et enfin pour quitter ctrl+x et ctrl+c. ( Pour ceux qui veulent une liste non exhaustive des commandes : http://www.skymac.org/pages/arti_sx.php )

De nouveau dans le terminal, pour lancer la mise-à-jour de fink, tapez :


fink selfupdate; fink index



Ce processus peut s'avérer très long, il a mis plusieurs heures sur un G4 à 1.4ghz, tant que le texte défile dans le terminal, il n'y a pas lieu de s'inquiéter! Une fois le prompt revenu, votre fink est prêt à installer TOUS les logiciels disponibles à travers lui.

6/ Installation de XBlast

Maintenant que tout est prêt, lançons l'installation de XBlast, vous devriez même pouvoir le faire de vous-même :


fink install XBlast



Il va demander d'installer des dépendances, le mieux est d'appuyer sur "Entrée" pour laisser le choix par défaut. L'installation et la compilation (puisque qu'aucune version compilée n'est actuellement disponible) se lance, il n'y a plus qu'à attendre un peu que tout cela s'exécute !
1 2 Suite


Réactions à cet article :
 Pas de réactions à cet article.

Postez la votre !


 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant




Fink


Rxvt un remplaçant de Xterm


Fichier de conf de fink


Customise X11


Configuration de XBlast - début


Configuration de XBlast - global


Bienvenue dans XBlast


Exemple de niveau 1


Exemple de niveau 2


Exemple de niveau 3


Exemple de niveau 4


Victoire d'une manche


Victoire d'un championnat




 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2017